Comment choisir sa lampe pour la course à pied ?

Que vous couriez sur des routes peu ou mal éclairées (voire même pas du tout), les lampes de course telle qu’une lampe frontale sont des éléments essentiels du kit de course, surtout en automne et en hiver. Non seulement elles constituent une option mains libres idéale pour éclairer clairement le terrain devant vous, mais vous serez également mieux vu par les autres usagers de la route ou pour mieux arpenter les routes et sentiers lors de votre run. Alors comment choisir sa lampe pour courir en toute sécurité ? Faut-il opter pour une lampe frontale ou y a-t-il d’autres alternatives ? Voici nos conseils pour bien choisir les meilleures lampes de course.


L’éclairage : un équipement indispensable dans le kit du runner

La lumi√®re est cruciale pour la s√©curit√© et la confiance lorsque vous courez t√īt le matin ou en soir√©e. En outre, lorsque les conditions m√©t√©orologiques ne sont pas parfaites pour la visibilit√© telles que la pluie, la neige ou le brouillard, l‚Äô√©clairage s‚Äôav√®re¬† √©galement indispensable. Vous devez avoir suffisamment de lumi√®re pour¬†voir votre chemin, les alentours et les diff√©rents pi√®ges, ainsi que¬†pour √™tre vu¬†par les v√©hicules qui passent. La lampe frontale ou¬†lampe poitrine running¬†sont les meilleurs moyens d'assurer un √©clairage tout en gardant les mains libres. Ces lampes se distinguent par diff√©rentes caract√©ristiques principales √† prendre en compte, √† savoir l‚Äôintensit√© de lumi√®re qu'elles √©mettent (exprim√©es en lumens), l'autonomie de la batterie et quelques fonctions suppl√©mentaires offertes.


Puissance lumineuse d’une lampe de running

Les lampes de course, qu’elles soient frontales ou ventrale, doivent être choisies en prenant compte de la quantité totale de lumière visible émise, également appelée lumens. Le nombre de lumens fournis par une lampe indique sa luminosité et la distance à laquelle la lumière sera projetée en avant de vous. La plupart des lampes sont dotées d'un bouton ou d'un interrupteur permettant de passer d'un niveau de luminosité à l'autre : une sortie maximale pour une visibilité maximale et un réglage faible pour économiser la batterie. Chez Liggoo, nous proposons des lampes de course avec une puissance de 150 lumens ce qui s’avère optimale pour voir suffisamment et bénéficier d’une longévité suffisante de la batterie pour des runs assez longs.


Durée de vie de la batterie de la lampe de course

Comme évoquée précédemment, cette caractéristique est intimement liée à la puissance d’éclairage de votre lampe. En effet, une lampe avec un éclairage trop important ne s’avèrera pas forcément plus efficace pour une bonne visibilité immédiate que nécessite un coureur à pied et épuisera très vite la batterie de votre lampe ! A quoi bon courir avec une lampe qui éclaire tel un phare si ce n’est pour qu’elle ne dure que 15 minutes ?

Un autre point à considérer sur la batterie de votre lampe frontale est la durée de vie dans le temps. En effet, au fur et à mesure que vous la rechargez sa capacité optimum s’épuisera. Il est donc important de prendre en compte le nombre de cycles de charge de la batterie afin de choisir une lampe frontale qui durera dans le temps et en fonction du nombre d’utilisations de celle-ci.

En outre, vous pouvez économiser la batterie de votre lampe en optant pour différents modes de luminosité comme sur nos lampes de 25 à 100%.

Enfin, les modèles de lampe Liggoo bénéficient de batterie lithium-ion permettant d’assurer une autonomie jusqu’à 6 heures ! Une durée suffisante pour un long run ! 


La légèreté

L’un des critères importants à prendre en compte lorsqu’on court, surtout sur des distances importantes si on fait de la course de fond de semi-fond, c’est évidemment le poids de son équipement. Et le poids de sa lampe, qu’elle soit frontale ou ventrale, est important. Ainsi, chez Liggo nous proposons des dispositifs de lampe frontale relativement léger puisqu’elle ne pèse que 81 grammes. Néanmoins pour les coureurs les plus avisés et exigeants, nous ne saurions leur recommander notre lampe running et trail encore plus légère et ergonomique pour la course à pied. En effet, le poids de ce dispositif lumineux a été réduit au minimum puisqu’elle ne pèse que 36 grammes. Cette lampe ultra-légère se montre donc très discrète. Elle ne vous gènera pas durant votre séance de course et vous en viendrez même à oublier que vous la portez !

Choisir le bon modèle de lampe selon son mode de course

On serait tenté de penser qu’il faut choisir sa lampe selon la durée et son mode de course. En effet si vous courrez sur une distance ou une durée relativement courte (inférieure à 2 heures), votre besoin d’éclairage ne sera sans doute pas le même que pour le runner courant 4 heures ou plus comme les trails. Alors faut-il choisir un modèle différent ?

En r√©alit√©, il faut plut√īt prendre en compte la quantit√© de lumi√®re ambiante qui sera pr√©sente sur votre course, ainsi que la dur√©e pendant laquelle vous courrez dans l'obscurit√©.

Si vos courses ont lieu à environ 45 minutes du lever ou du coucher du soleil, ou si vous courez sur des routes éclairées de lampadaires, alors n'importe quelle lampe frontale d'au moins 60 lumens suffira. Nous constatons que 60 lumens fournissent beaucoup de lumière dans la plupart des situations. Tous les phares et ceintures que nous proposons offrent 150 lumens mais comme nous l’indiquions, vous pouvez très bien n’utiliser que 50% de la puissance de celles-ci.

A l’inverse, plus votre course se fera dans un environnement sombre, plus vous aurez besoin de lumière. Si votre course se déroule bien avant le lever du soleil ou après le coucher du soleil et que votre itinéraire ne bénéficie d'aucun éclairage ambiant, une lumière plus vive est cruciale. Dans ces conditions, nous suggérons une lumière d'au moins 150 lumens.

Découvrez aussi notre article sur les accessoires pour bien préparer ses sorties running et trail.


Article précédent Article suivant